Attention SPOILER ! Les articles de ce site révèlent des éléments clés de l'intrigue du film. A ne consulter qu'après avoir vu le film Inception afin d'obtenir plus d'explications !

Théorie du « Combat intérieur de Dom Cobb »

Catégorie : Thèses "pro-rêve" |

Selon cette théorie, l’essentiel du film se passe dans la réalité (donc ce qu’on voit tout le film qui est exposé comme la réalité l’est vraiment), mais la fin du film (à partir du « réveil » dans l’avion) se trouve dans un rêve :

  • Cobb et Mall ont vécu leur expérience de partage des rêves, s’y sont perdus, mais Cobb a repris pied avec la rélité, a pratiqué une inception sur Mall, et ils sont revenus à la VRAIE réalité
  • L’inception ayant trop bien fonctionné, Mall se suicide le soir de leur anniversaire de mariage, pensant qu’elle était encore dans un rêve, pour revenir à la réalité. Elle se tue réellement, elle avait tort !

Consulter entre autres la section L’histoire de Cobb et Mall pour plus de détails sur cette partie de l’histoire.

  • Cobb vit donc dans la réalité avec le remord de se sentir responsable de la mort de sa femme, il est hanté par son souvenir, et la frustration de ne pas pouvoir retrouvé ses enfants, qu’il n’a pas vus depuis 2 ans, car il est recherché sur le sol américain, accusé du meurtre de sa femme.
  • Dans cette réalité, il pratique bien l’extraction ratée sur Saito, qui l’engage pour réaliser l’inception réussie sur Fisher Jr, afin de pouvoir retrouver enfin ses enfants (Saito s’engage pour cela à lui faire passer les contrôles de sécurité via ses relations puissantes).
  • Pendant cette mission, Cobb reste bloqué dans les limbes (niveau 5), en voulant aller y récupérer Fisher Jr après que Mall l’ait tué dans le niveau 4.
  • En effet, Cobb rencontre Mall dans ces limbes, et elle essaie de le convaincre que la réalité de Cobb n’est en fait qu’un niveau de rêve, mais Cobb refuse d’y croire, refuse de repartir des limbes avec Ariane lors de la décharge finale alors qu’il en a l’occasion, et choisit de rester dans les limbes pour ramener Saito.
  • En effet, Cobb a besoin que Saito se réveille dans la réalité et ne soit pas perdu dans les limbes, car c’est lui qui a le pouvoir de lui faire retrouver ses enfants. Sans cet épilogue, la mission « réussie » d’inception sur Fisher ne l’est pas, puisque c’était l’objectif de Saito. Celui de Cobb est de retrouver ses enfants.
  • Après la décharge finale donc, tout le monde se réveille, sauf Cobb qui erre dans les limbes à la recherche de Saito. Il se perd à son tour dans les limbes, où le temps passe très vite par rapport à la réalité.
  • A partir de là, tout ce que l’on voit n’est plus la réalité !
  • On assiste au rêve de Cobb, à ce qu’il rêve dans les limbes. Et dans ce rêve, perdu pour toujours, il va s’inventer SON monde merveilleux à lui tout seul, comme il l’avait fait avec Mall quand ils s’étaient construits leur ville imaginaire : il va s’inventer une « happy end » où il se réveille dans l’avion, où il ramène Saito des limbes, qui honore son contrat, et où il retrouve ses enfants… Alors que dans la réalité, il est certainement toujours endormi dans l’avion, et il restera dans ce « coma ».

Ainsi, partant de cette hypothèse, la fin du film est la suivante :

  • On le voit retrouver Saito vieux dans les limbes pour lui rappeler son contrat : le faire passer les contrôles de sécurité. Ils se tuent peut être avec le pistolet afin de revenir à la réalité, ce qui n’est théoriquement pas trop possible dans les limbes… mais on s’en fout puisque nous sommes dans le rêve de Cobb, il fait ce qu’il veut, les règles n’ont plus de sens, il fantasme sa fin heureuse pour peupler son rêve dans les limbes… !
  • Lorsqu’il se « réveille » dans l’avion, il y a comme un « flottement » : tout le monde semble le regarder avec insistance, ce qui est normal, car c’est Cobb le rêveur.
  • Cobb passe bien entendu les contrôles sans problèmes, et retrouve Miles, son mentor, la figure paternelle qui lui a tout appris, car cela le rassure, et car c’est ce scénario qu’il a dû s’imaginer en rêve (hé hé!) dans la réalité quand il s’imaginait le jour où il pourrait retrouver ses enfants !
  • Pour finir, il se voit enfin revenir chez lui, et retrouver ses enfants. Ils sont légèrement différents des scènes de ses souvenirs, car pour que son rêve qu’il se fait soit crédible, il les a bien fait grandir de 2 ans. Mais n’ayant pas de vraie photo/vision de ses enfants depuis ces 2 ans dans la réalité, il les rêve comme il les a conservés ancrés dans ses souvenirs, c’est à dire l’image d’eux jouant, de dos, avec les mêmes habits…
  • La toupie ne s’arrêtera pas, ou peut être que si… finalement on s’en moque, car il est dans son rêve des limbes, et ce totem n’est pas le sien… Il la lance et va rejoindre ses enfants sans vérifier ce que va faire la toupie, il s’en maque, pour lui il est dans la réalité qui le rendra apaisé et heureux, le reste n’a plus d’importance.

J’aime beaucoup cette théorie, qui sans avoir les défauts de celle de « Roméo et Juliette » (trop de suppositions non confirmées par un élément concret du film), se termine dans un rêve à la fin du film, ce qui pour moi est évident vu l’atmosphère ressentie à la fin, jusque dans la mise en scène (musique, lumière…). Ce ne peut pas être la réalité à mon sens.

De nombreux éléments tangibles vont dans son sens, et symboliquement, l’histoire racontées est dramatique et belle : le combat intérieur d’un homme qui essaie d’oublier le souvenir douloureux de sa femme décédée, dont il était amoureux fou, et son combat réel pour retrouver enfin ses enfants, aller de l’avant, et continuer à vivre.

Snif… c’est si beau !!

Note : Cette théorie est équilibrée je trouve. Elle a été réalisée à partir de la théorie proposée par un des visiteurs de ce blog,  « moon-reunion ». Merci donc à lui pour ses réflexions et ses efforts de synthèse afin de nous exposer sa vision des choses et son interprétation de la fin du film Inception. Vous pouvez aller lire le commentaire original de « moon-reunion » dans la section Vos interprétations de la fin du film Inception.

142 réponses à Théorie du « Combat intérieur de Dom Cobb »

  1. General Low-down Fro this offshoot

  2. Colton dit :

    By yourself comprise as a result a lot of superior functions stated right here. Be expecting absolutely everyone includes a Good year at them.

  3. Visa dit :

    As a Newbie, I am always exploring online for articles that can aid me. Thank you

  4. Hello. Great job. I did not expect this. This is a remarkable story. Thanks!

  5. Only a smiling visitor here to share the love (:, btw outstanding design. « Individuals may form communities, but it is institutions alone that can create a nation. » by Benjamin Disraeli.

  6. I have been reading out many of your posts and it’s pretty clever stuff. I will make sure to bookmark your site.

  7. Great web site. Plenty of useful information here. I?¦m sending it to several buddies ans also sharing in delicious. And of course, thanks for your sweat!

  8. Very interesting info!Perfect just what I was searching for!

  9. Really clear web site, thankyou for this post.

  10. Employment dit :

    I like this web site very much, Its a really nice place to read and incur information. « Never hold discussions with the monkey when the organ grinder is in the room. » by Sir Winston Churchill.

  11. Rattling superb visual appeal on this website , I’d rate it 10 10.

  12. Jonna dit :

    Greetings! Rather insightful assistance in just this special posting! It’s the small alterations that will crank out the largest modifications. Countless due for sharing!

  13. MORPHEUS dit :

    Its fantastic as your other blog posts : D, appreciate it for posting.

  14. dominoqq dit :

    I have learn some excellent stuff here. Certainly price bookmarking for revisiting. I surprise how much attempt you set to create this type of magnificent informative website.

  15. You have mentioned very interesting points! ps decent site.

  16. Tadavar dit :

    Hiya, I am really glad I have found this information. Nowadays bloggers publish just about gossips and internet and this is actually irritating. A good web site with exciting content, that is what I need. Thanks for keeping this site, I will be visiting it. Do you do newsletters? Can’t find it.

  17. I not to mention my guys ended up following the great guides from your web site while suddenly developed an awful feeling I had not expressed respect to the web site owner for those strategies. My people were definitely for this reason passionate to learn all of them and have in effect extremely been loving these things. I appreciate you for being well helpful and also for utilizing certain cool areas millions of individuals are really eager to understand about. My very own honest regret for not expressing appreciation to you earlier.

  18. I haven¦t checked in here for some time because I thought it was getting boring, but the last few posts are good quality so I guess I¦ll add you back to my everyday bloglist. You deserve it my friend :)

  19. It?¦s really a nice and helpful piece of info. I am glad that you shared this helpful info with us. Please keep us up to date like this. Thank you for sharing.

  20. Magnificent site. Lots of helpful information here. I¦m sending it to several buddies ans also sharing in delicious. And certainly, thank you to your sweat!

  21. I really like your writing style, superb information, thankyou for putting up : D.

  22. I?¦ve learn several excellent stuff here. Certainly worth bookmarking for revisiting. I surprise how so much attempt you put to make such a magnificent informative website.

  23. Richard dit :

    J aime beaucoup votre analyse. Peu importe qu il soit dans le reve ou dans la realite. Notre realite est toujours faite de nos propres inventions, de ce que l on croit. Le plus interessant dans Inception est: comment Cobb a change sa realite, sa croyance par rapport a Mail qui l enfermait dans la culpabilite et dans le desir de la retrouver encore et encore pour revrir sans cesse la meme scene ou il donne tout pouvoir a Mail de le culpabiliser »Mail tire sa force de la culpabilite de Cobb ». A la fin quand Cobb est dans les limbes pour ramener Saito il se retrouve avec Mail qui a nouveau lui dit « tu m avais promis….tu m avais promis…qu on vieillirait ensemble » cette fois Cobb lui repond une phrase qui met fin a son calvaire… »mais c est ce qu on a fait Mail on a vieilli ensemble…tu ne te souviens pas? « . Cette scene est magnifique. il se libere. Ce qu il realise a ce moment en y associant des images de 2 personnes agees de dos dont on ne voit pas les visages et je trouve le moment decisif du film et de La vie de Cobb. Peut importe le questionnement du reve ou de la realite de la fin puisqu il peut desormais vivre une autre vie la vie quil a choisi et dans laquelle il est apaise et heureux . C est sa nouvelle realite…
    Mettre en scene de cette facon la puissance de la sggestion mentale pour changer nos realites inconsciente confirme le genie de Christopher Nolan et de son frere Jonathan.
    Magnifique

  24. Accepted Information Around this issue

  25. contre inception dit :

    Il faut commencer avec la premiere scene, Saito dans les limbes. J ai rencontrer une personne dans un reve a demi effacé. Un homme possessed by radical concept.
    Et la derniere scene des limbes du film. Cobb finit la phrase de Saito contrairement a la premiere scene.

    Donc l inception ne peut s adresser qu a deux personnes cible reelement. Soit Fischer, inception mener alors par Cobb et son equipe. Prendre la baguei comme repere pour distinguer realite et reve. Ceci dit tous les perso n ont aucun passé et ne l evoque jamais. Sauf une inception evoque par eames le faussaire. Il n y a aucune scene qui presente la navigation d un lieu a un autre. Seul l histoire d amour mal et cobb semble etre le socle du film et l evocation des compagnies surpuissantes n est en aucun cas visible physiquement, technologie, affiche publicitaire, etc et ne sont symbolisé que par fischer jr maurice, browning, saito. Leur puissance n intervient que resoudre le conflit interieur de cobb. Donc il faut focaliser l attention du spectateur sur cobb et qu il s identifie a lui. 1er niveau alors du reve, je suis un extracteur de talent, mais en meme temps que je doisvresoudre mon gonflit interieur je viens d echouer mon extraction contre un puissant qui inéluctablement me pousse a fuir et me mettre au vert. Alors que je suis dans une chambre d hotel a Kyoto, je fais tourner mon totem menacant de me coller une balle si celui ci ne tombe pas. L inception est lancé. Fuyant deux multinationnal, mes enfants me contact a peine que la toupie tombe et que je ne me suicide pas. C est a cette scene, que Nolan l architecte lance definitivement les projection du spectateur contre lui meme. Va t il ce perdre dans le labyrinthe du film, reve partage de niveau -1, cobb etant une projection du spectateur qui se retrouve envahi par ses regrets ses remords et qui va se perdre dansbl irrealite de chaque niveau de reve du film jusqu a faire de la toupie son propre totem, le generique de fin et sa musique signifie la fin du reve partager avec cette idee implante en soi, le film, cobb n est pas limétaphoriquementcore, et voir la phrase de eames pour l inception n ayant pas fonctionné. Et chaque fois qu un spectateur regarde le film, il peut se considerer comme cobb dans son ascenseur. Il ne peut plus que rever comme ca. Le film est une tentative de reve partage, métaphoriquement.

  26. Lehnisch dit :

    Bonjour, il y a plusieurs choses que je n’ai pas comprises.
    Déjà, comment sait où on va « atterrir » dans le rêve, comment « choisis » t-on (a moins que ce soit l’architecte qui crée le rêve de a à z mais dans ce cas pourquoi ne se fait-elle pas attaquer plus tôt par les projections du rêveur * ) ?
    Ensuite, après le lieu, comment sait-on avec quelle équipement nous allons être dans le rêve ? Par ce que si c’est « aléatoire » il y a un pourcentage de chance proche de zéro pour qu’il arrive avec un équipement aussi développé . Est ce l’architecte encore une fois * ?
    * Et non ça ne peut pas être elle le rêveur parce que a la base elle ne devait pas venir avec eux.

    Quelque correction sur l’article:
    Tous ce qui est exposé comme la réalité ne l’ai pas forcément. Par exemple, au tout début où on le voit avec Seito dans les limbes.
    Ensuite, les limbes ne sont pas niveau 5 mais 4 (sauf si on compte la réalité comme un niveau)

    Quelque trucs pour ceux qui n’ont pas compris les séquences sur les limbes.
    Au début, Cobb vient chercher Seito (qui a beaucoup vieilli) dans les limbes. A ce moment là, il peuvent se tuer pour retourner a la réalité, mais il ne le pouvait pas avant car le sédatif faisait encore effet; ce qui explique que Seito a attendu Cobb avant de se tuer, Cobb étant comme un « signal » disant que le sédatif avait cesser de faire effet (Cobb a une meilleure notion du temps que lui dans les limbes puisqu’il a déjà passer plusieurs dizaines d’années avec Mall. De plus, on peut supposer que Seito a fait du rêve sa réalité).
    Comme Cobb a laisser passer sa chance du « coup de fouet » pour récupérer Seito, ils sont donc obligés d’attendre que le sédatif ai fini de faire effet pour se tuer, soit une dizaine d’heure en tout dans la réalité, et donc un peu près 50 ans dans les limbes (d’où l’age de Seito).

  27. Bleu vert orange dit :

    moi le seul truc que j’ai compris de ce debat c’est qu’y en a pas un qui sait ecrire le francais dans ce site

  28. Lokaez dit :

    Ne pas écouter, totalement faux. A la fin il est bien dans la réalité et non pas un rêve. Bonne démarche mais juste à la fin cest pas assez réfléchi pour dire qu’il est dans un reve

  29. Melk dit :

    Et sinon personne a penser au fait qu’il y ai plusieurs types de fin possible car le scénario est hyper mal ficelé? Certains crient au chef d’œuvre mais quelque soit la « vrai explication » ce film n’a pas grand chose d’intéressant. Il n’y a dans toute la durée du film pratiquement rien qui laisse place a la réflexion et Nolan nous balance une fin sujet a énormément d’interprétations pour embrouiller le spectateur alors que la vrai explication est surement la plus simple.
    Aller regarder The Foutain si vous voulez voir un vrai chef d’œuvre avec une complexité de ouf, ou chaque détails, chaque minute du film est primordial pour en comprendre sa totalité. Le seul film ou il faut vraiment le regarder mini 2 fois pour comprendre. Et quand tu le mattes une 3eme fois et que toutes les pièces du puzzle sont en places c’est l’extase totale. Inception est en très très loin.

  30. Julien dit :

    Quand Dom Cobb est dans un rêve, il porte toujours une bague sur sa main gauche.
    Quand il est dans la réalité, il en porte pas.
    A la fin du film, il est bel et bien dans la réalité ;)

    • leojacks dit :

      Je l’ai vu ça. Mais je pense que quand il arrive dans les limbes, il rencontre mall et elle de prend une balle. Et a ce moment la il refuse de rester avec elle, il s’en sépare. Donc peut être qu’il l’a définitivement oublié et il ne portera plus jamais de bague, réalité ou non. Il est possible que Nolan est fait une finte la dessus, ou alors c’est une erreur de scripte, ou un scénario incohérent

    • limbesman dit :

      bonjour a tous.
      Pour vous aider a mieux comprendre le film, sachez aussi qu’un rêve ne commence jamais là où on s’est endormi. Si ça t’arrive dans le sommeil c’est du somnambulisme non un rêve.
      Pour comprendre le film il faut connaitre le début de l histoire. Le film commence dans les limbes ou Cobbs est amené par les gardes de Saito. celui-ci voit le totem de Cobbs sur la table.
      Ensuite, c est le début de l’histoire. on voit comment Saito (jeune cette fois-ci) a connu Cobbs ainsi de suite jusqu’à ce qu’on se retrouve de nouveau chez Saito (la même scène qu’au début du film). Si Saito accepte de mourir dans les limbes il reviendra au troisième niveau et il revivra entre temps l’effet du sédatif va se dissiper ils vont tous se réveiller dans l avion dans la réalité (en rappel, l’effet du sédatif dure environ 10h dans la réalité, soit 50 ans dans les limbes d’où l’age avancé de Saito). Tout le monde regarde Cobbs parce qu’ils sont surpris qu’il ait réussit a ramener Saito dans la réalité. Et là Saito se rappel du marché, dont il viennent de parler dans les limbes, il décroche le téléphone et honore sa part du marché. il reste alors 20mn avant qu’Ils arrivent a l’Aéroport de LA. La toupie est uniquement là a la fin du film pour semer le douter dans l esprit du spectateur. En plus force est reconnaître que certaines partie du film manquent de cohérence. Par exemple, Saito parle de six places a Mombassa alors qu’ils étaient 5 a faire le voyage en ce moment, ils seront six quand Cobbs acceptera que Arianne les accompagne, chose que Saito ne pouvait savoir a Mombassa. Ou par exemple 3mn du niveau 2 font une heure au troisième niveau et 2mn font 20mn dans le même niveau.
      J espère avoir aidé à comprendre le film.

    • fati saga dit :

      exactement . il met la bague seulement dans ses rêves ou dans ses vrais souvenirs . bien dit donc la fin c’est la pure réalité

  31. Salam dit :

    Inception : Fait de faire germer un idée dans l’esprit d’une tiers personne, pour moi s’est simple, vous cherchez une fin alors qu’il n’y en a pas. La seule fin est celle qui germera dans votre esprit, s’est le principe même de l’inception.

  32. Arielle dit :

    J’ai une question qui pourrait paraître conne mais quand on est dans le rêve de quelqu’un on voit les projections du rêveur ? Et seulement celle du rêveur ???

  33. barbossa dit :

    Il y a une scène qui me laisse perplexe. la scène du suicide de Mail. Cette scène est présentée comme la réalité, ou Mail saute pour se tuer, pensant être dans un rêve. Question : pourquoi saute t’elle de l’immeuble d’en face ? que fait t’elle là ? de plus, l’appartement qui se trouve derrière elle est étrangement similaire à celui ou est Cobb, en face. Dans ma recherche d’explication sur internet, rien de cette scène n’y est évoqué. Serais-je le seul à avoir remarquer ça ? merci de me répondre.

    • PoeSertie dit :

      C plus pratique pour le scénario et le visu qu’elle soit en face ! Sinon, Cobb aurait pu l’empêcher de sauter ! Et il n’y aurait pas d’histoire ni de dilmemme, ni de film !

      A moins que tu ne préfères être Marion Cotillard ?

    • lima dit :

      elle est en face de Cobb car elle lui dit qu’elle veut qu’ils sautent en même temps tout les deux

  34. oweoddry dit :

    Je viens de re-regarder le film.
    En décortiquant la fin dont je me souvenais on se rend compte de plusieurs détails :

    Lorsque Cobb est dans le 1er niveau de rêve il rate complétement le coup de fouet mais aurait pu survivre à la chute de la camionette, au second niveau il devrait mourir dans l’ascenseur et au 3ème dans l’écroulement de la base. Il semble donc qu’il n’aurait aucun moyen de revenir et soit bel et bien perdu dans les limbes.
    Lorsqu’il y retrouve saito l’age avancé de celui-ci ne s’éxplique pas vraiment à mon sens sinon que celui-ci est arrivé dans les limbes avant lui (le 4eme niveau de rêve ne serait pas les limbes mais le monde créé avec Mall).
    Il se retrouve au château de saito, oui mais comment? Même question quand il s’échappe de la, il se retrouve dans l’avion mais lui même semble se demander comment.
    La suite mélange souvenirs et imagination avec ses enfants ayant grandis mais restant les mêmes.
    Lorsque Mall s’est perdu dans leurs monde elle avait arrêté sa toupie. A la fin la toupie se met à tourner, mais lorsqu’il voit ses enfants elle commence a légèrement vaciller, ne serait-ce pas dû au fait que Cobb commence à confondre rêve et réalité et que ce rêve devient sa réalité car il y a retrouvé ce qu’il a toujours cherché? (je pense que cette question restera sans réponse.)

    En tout cas pour moi il ne fait aucun doute que Cobb s’est bel et bien perdu dans les limbes.

  35. nnatthang dit :

    Mais comment pouvez vous approuvez cette théorie parce que j’ai aussi vu la video de l’histoire de l’alliance de Cobb, et franchement c’est plausible a mort, quelqu’un a une suggestion please ? :)

    • mmx dit :

      Il n’a plus d’alliance car dans les limbes il a rompu avec Mall, il s’est enfin débarrassé du fantôme de celle-ci et donc, son subconscient s’est débarrasser de son alliance!

      • YoYo dit :

        Pourtant il a l’alliance quand il mange avec saito vieux…

        • PoeSertie dit :

          Justement, il a l’alliance !
          Il sort de son rêve de retrouver ses enfants sur son « happy end « se retrouve rejeté sur la plage. L’explication de cette situation vient à la suite de la scène et tu as tout le film pour te divertir…
          PoeSertie

        • Romain dit :

          Je suis completement d’accord avec toi. Il a encore l’alliance dans les limbes donc tout cet article n’est pas la bonne explication a mon sens, la bague reste la plus proche surtout vu comment di caprio cache souvent sa main.
          Ce qui mintrigue le plus maintenant c est comment revient il dans l’avion ?

  36. Poularde dit :

    Bonjour,

    Quand on écrit un scénario aussi complexe que celui-ci il y a des détails qui échappent, des liens qui se perdent, des liens qui se créent sans même les avoir choisis… L’art c’est aussi l’ouverture, vers tout, en tout.

    Parfois le scénariste se perd lui même dans son scénario, ça le fait rire et au final ça lui plait aussi comme ça.

    La logique et la vérité n’ont pas trop leur place ici. Même si le débat est constructif, accepter qu’il n’y ait pas de finalité est aussi une solution ;-)

  37. Olivier dit :

    A mon avis la solution n’existe pas, c’est bien pour ça que l’image s’arrête avant que ne tombe la toupie.

    A la rigueur c’est un pied de nez pour faire douter le spectateur (ou un inception si vous voulez… )

    Dom ne regarde plus la toupie, car il a fait son deuil de Mal et de toutes ces questions, il a retrouvé ses enfants (dans le rêve ou la réalité) et c’est le principal (d’ailleurs le plus flippant n’est pas la toupie mais James qui parle de construire une maison sur la falaise, ce qui nous renvoi à la première scène, les enfants ne seraient alors pas des projections, mais les architectes…!!! )
    Mais bon , rien ne sert de se triturer trop le cerveau, Dom est passé à autre chose c’est le principal…

    D’ailleurs la phrase qui résume tout ça, c’est celle du train… « tu sais où tu espères qu’il te conduira, mais tu ne peux en être sûr, mais ça n’a pas d’importance, car vous serez ensemble… »

  38. Pimousse dit :

    & personne ne s’est jamais demandé, puisque Cobb se « réveille » dans l’avion, comment a-t’il pu y rentrer s’il dormait ? Vous avez déjà vu un mec qui dort passer les barrages de sécurités des aéroports vous ?

  39. Shakenza dit :

    Vous n’avez rien compris au film, a la fin il est bel et bien dans la réalité. Regarder le film quand il pense a ses enfants, il voit toujours sa fille avec une robe toute rose et des chaussures noires, et son fils en pantalon chasseur beige. Mais a la fin du film sa fille porte une robe rose avec un tshirt blanc en bas et de chaussures rose, et son fils un pantalon kaki. Ceci prouve qu’il n’est plus dans ses souvenirs car dans ses souvenirs, ses enfants sont toujours vêtu de la même manière, (robe toute rose pour sa fille et pantalon beige pour son fils). Donc voilà c’était un détail subtil mais faut avoir l’œil pour le remarquer. Donc arrêter avec vos théories de merde. Merci

    • Racky dit :

      Tu as le droit d’avoir la haine contre quelque chose, mais ici, personne ne t’a agressé, tu peux garder tes insultes. Ce blog n’a pas la prétention de détenir la vérité, il a pour vocation de réunir les idées de tous en débattant d’éléments divers et variés autour d’un film qui a touché certaines personnes. Toutes les remarques sont à considérer, ta remarque sur les vêtements des enfants est défendable. Tu aurais pu t’abstenir de critiquer le travail constructif des autres, ton commentaire aurait gagné en crédibilité. Au lieu de ça, tu pollues le débat, bravo !

      • Luug dit :

        Shakenza ne pollue pas le débat puisqu’elle y apporte une contribution juste, tellement juste qu’elle le clôt. Cet argument qui se fonde sur le détail vestimentaire des enfants est décisif : la fin est bien réelle et imaginer le contraire montre que l’on n’a effectivement rien compris au film, ceci dit sans aucune agressivité (d’autant plus que j’ai longtemps été comme vous dans l’indécision pour interpréter cette fin !).

        Il faut simplement admettre que ce film est simplement aussi interprétable et compréhensible que tous les autres avec la particularité, il faut le reconnaitre, qu’il faut regarder bien attentivement Inception pour remarquer les détails des vêtements des enfants. Il existe aussi un autre détail très précis qui corrobore cette idée de réalité.

        Ce film n’est ni hermétique ni mystérieux mais il exige d’être regardé avec beaucoup d’attention. Il n’est pas si torturé et c’est aussi bien.

        • Tomsnakeye dit :

          Ou alors inconsciemment Cobb s’est rendu compte de cette manie qu’il a de les imaginer toujours dans les mêmes vêtements, et toujours inconsciemment il les imagines habillés différemment, comme si leur vêtements étaient une projection, afin de se persuader d’être dans la réalité. Ceci marche également pour l’alliance, son absence peut être une projection afin encore de croire tout ça réel.

  40. Matt dit :

    Voici l’explication trouvée et prouvée par un spectateur comme quoi Dom est bel et bien dans la réalité =)

    http://www.dailymotion.com/video/x10a7hb_l-explication-de-la-fin-du-film-inception_shortfilms

  41. Maxou enforce dit :

    Je pense que ce film peut avoir plusieurs fin à interprêter :) Mais la principale doit être qu’il réussit sa mission et rentre chez lui voir ses enfants.

  42. Mélanie dit :

    Ma thèse très courte est que Cobb a tout simplement réussi sa mission et a réussi a convaincre Saito de se donner la mort dans les limbes en lui rappelant leur marché , Cobb s’est alors réveillé car il n’était pas bloqué dans les limbes , sa décharge était la mort de Saito. Il retrouve ensuite ses enfants. Il ne faut pas se torturer l’esprit avec « Cobb est dans un reve depuis le debut » ou « il est dans les limbes » (bien que ce totem n’est pas le sien a l’origine , la toupie s’arrete a la fin) ( De plus pour les plus septiques il y a l’histoire de l’alliance que Cobb a sur son doigt quand il rêve et n’a plus quand il est dans la réalité . A la dernière scène , il ne l’a pas )

  43. puit dit :

    merci.
    nolan nous a livré un film foutraque pour nous faire mouliner .
    alors que tout cela n’a aucun sens .

  44. Romain dit :

    J’ai peut être tort mais il est vrai que Cobb est peut être dans un rêve tout le long du film.
    Je n’aime pas cette idée mais un ami m’en à fais part et il n’a peut être pas faux.

    Cobb va tester un sédatif pour que les rêves durent plus lomgtemps.
    A ce moment la il va dans un pays étranger, et découvre un 10 de personne allongé tous réuni par unfil ou le sedatif passe.
    Cobb va tester le sedatif en question, va rêver de sa femme, et va instantanément se réveillé.
    Celui-ci va dans la salle de bain et fais tourner la toupie, a ce moment la saito intervient.
    Cobb surpris fait tomber la toupie. ainsi lui et nous, téléspectateurs… Ne pouvons pas savoir si il se trouve bien dans un rêve ou non.

    • Nicolas dit :

      Salut.
      Je n’adhère pas à ta théorie.
      Si la réalité de Cobb dans le film n’était qu’un rêve de niveau 1, qu’est-ce qui empêcherait Mall de l’y rejoindre, vu qu’elle serait encore en vie? En la revoyant dans sa réalité, il se rendrait compte qu’il a tort et qu’il peut ressortir de ce rêve pour la retrouver.

  45. Puila dit :

    Il y a une chose au quelle les gens de cette théorie n’ont pas pensé on dirait :
    il est possible de sortir des limbes vu que Fisher et la fille le font (en sautant)

    • hsiangfu dit :

      1 – Bien vu Puila. 2 – l’hypothèse « tout le monde le regarde dans l’avion car c’est son rêve » ne tient pas. Normalement, ce sont les intrus que les projections regardent d’après ce qu’on voit dans tout le film. Tout le monde le regarde simplement parce qu’ils sont contents de le voir revenir sain d’esprit et pas complètement cinglé. 3 – Pure supposition. 4 – Pure conjecture. 5 – On voit clairement la toupie tressauter avant que l’image coupe, pas du tout le cas dans les rêves.
      Je suis plutôt partisan du rasoir d’Ockham…

  46. Laurent dit :

    Bonjour à tous!

    Après une ènième vision du film, la solution me semble évidente: il suffit de regarder la main gauche de Cobb. Si il porte une alliance, il est dans un rêve. S’il n’en porte pas, il est dans la réalité. C’est le cas pendant tout le film: alliance en rêve, pas d’alliance dans la réalité.

    Quand il passe la sécurité de l’aéroport, il n’a pas d’alliance. Il a donc réussi à sortir des limbes à temps.

    • Dany dit :

      Salut! Bon, content que quelques-uns parlent encore de ce film que j’ai rereregardé aujourd’hui.
      Le problème de la fin tourne autour de cette toupie. On est tous d’accord, À priori (sur la nature du problème).

      MAIS…

      Plutôt que de se demander si Cobb se retrouve dans la réalité ou pas, il faudrait plutôt se demander sur la raison de ce dernier plan. Plutôt que d’exposer un fait, c’est peut-être un message, que cette toupie nous dévoile, sur notre héros.

      Et là, pourquoi pas se concentrer sur la façon de raconter de Nolan? En prenant l’exemple de Batman – The Dark Knight Rises. Et donc, de sa fin. Wayne et Cobb ont un point commun: ils sont prisonniers. De leur idée.

      Wayne, c’est son personnage dont il ne peut se défaire, qu’il n’imagine pas vivre sans… et Cobb, au délà de sa culpabilité envers Malle, c’est ce doute qu’il partage avec elle (surtout qu’elle reste une projection de ce qu’il pense encore un peu au fond de lui), sur cette réalité qui pourrait n’être finalement qu’un rêve.

      À la fin de Rises, Wayne est guéri. Il a réussi à trouver une seconde vie, comme l’a tant imaginé Alfred. Il a non seulement abandonné Batman (comme il l’avait fait au début du film en se laissant presque mourir), mais cette fois il n’en a plus BESOIN.

      Cobb, lui, bon, d’abord, a retrouvé ses enfants. Mais au delà de ça, le message de la toupie qu’on nous délivre pourrait bien être: Cobb n’a plus BESOIN de vérifier s’il est dans la réalité ou pas. Il l’est sans doute, d’ailleurs. Mais l’important n’est pas qu’on ne voit pas cette toupie tomber, même si elle vacille. L’important c’est que Cobb (LUI, alors que nous, SI ;) ) ne la regarde plus. Il n’est plus dépendant.

      Comme Bruce Wayne, non seulement il est libre, mais en plus il est guéri de ses mondes de rêve.

      • Rakcy dit :

        Bravo, j’adhère à 100%. La toupie nous rendrait compte de l’état d’esprit de Cobb, de son état émotionnel, et non de l’état physique de rêve ou de réalité. Aussi, a la fin, comme il a fait le deuil et ne se sent plus prisonnier la toupie ne s’arrête pas (il est pourtant dans la réalité). Et c’est plutôt la bague qui nous dit si c’est une phase de rêve ou de réalité. Tu m’as convaincu.

    • globoxlegrand dit :

      Bravo mec c’est intelligent de piquer les théories des autres pour essayer de se donner un peu de prprestige^^ Mais bon… Chacun sa manière de vivre après tout… En tous cas, tu sert a rien^^

  47. LSD dit :

    Et si le film était une inception en-soi : Nolan réussi a implanter au spectateur l’idée que son œuvre possède une explication cohérente… l’incitant ainsi à voir et à revoir le film, afin dans débattre.

    Quelque soit l’interprétation qu’on choisi à la fin du film, notre première pensée à tous n’a-t-elle pas été : « il faut que je le revois pour en être sûr » !?

  48. incept dit :

    Tu dis que Cob es le reveur et que tout le monde le regarde avec insistance dans l’avion, FAUX. Uniquement le groupe de braqueur, preuve ni fisher ni l’hotesse n’a regarder Cob avec insistance, et si vous vous demandez pourquoi les cables sont absents au reveil de Cob, c’est Logique, sachant que Fisher c’est a quoi sert les cables forcement l’hotesse les as enlever avant leurs reveils.

  49. David dit :

    Je vois que « comme tout le monde », que vous bloquez tous sur cette toupie..

    En rien étonné en fait.. puisque l’homme voit rarement plus loin que le bout de son nez, truc du genre…

    Ma théorie est bien meilleur que la votre, et je ne m’avance même pas, car c’est un peu trop évidant.

    En général dans les films américains (peut importe si l’auteur ne l’est pas), on tombe dans les mêmes clichés et pièges. Et là ? Le piège de la toupie « qui vous fait trop facilement oublier le reste du film »…

    On y vient et en voici la fin ^^: Le rêve commence tout simplement (en piégeant le héro), dans une fameuse pièce ou un étrange gars raconte que « ici c’est énorme quant on rêve, testez mes tapis volants ! » Le héros le test direct et se réveille à peine testé, et bien trop rapidement !

    Pour entendre; alors hein ? Vous voyez ^^ pas mal hein :p (et bing ! fin du film !)

    Tout le reste n’est qu’impossible en général, c’est grotesque et trop gros, bref…
    Je l’aurais vu 3 fois, j’ai la critique facile et je n’aime pas quand on nous prends pour des imbéciles, donc je suis difficile en film, mais heureusement, certain sont très bon.

    Là, le film est plongé dans un rêve ultime pour bloqué le héro net, et personne n’en parle ^^
    Allez, je vous laisse sur votre toupie qui vous l’a bien faite à l’envers tel un tour de magie qui utilise une simple distraction et hop, le public regarde ailleurs en ayant rien compris..

    Tadaaaaaaaaaaaa !!!!! :)

    • Lita dit :

      Moli j’ai rien compris à ta réponse surtout….

    • Guillaume dit :

      Le mec ne se sent plus pisser^^
      En prime il est incohérent…
      En bref un bon tocard…

      • Georges Habitbol dit :

        Vous vous êtes tous plantés comme des rois!
        Car l’évidence est là devant nous!
        Ils ne sont pas dans la réalité du début jusqu’à la fin du film.
        Car la solution UNIVERSELLE de cette énigme est la suivante: c’est un FILM!!!!!!
        Ils sont tous issus du réalisateur, donc en somme ils sont tous des propres projections de ce dernier!(qui plus est, sur une toile sans vouloir faire le fanfaron!!!)
        L’inception est au final exercé sur le téléspectateur!!!!
        Et voilà fin du casse tête…

        Ps: vous pouvez me dire merci en commentaire.

  50. bibiche908 dit :

    HAHAHA vieux puceau, tu as oublié le faite que la toupie n’est point sont totem, son totem est un anneaux et non pas un agneau espèce d’illetré . Reflechis avant d’écrire et enfin tu découvriras le chemin de la vertue jeune padawan. Sagesse tu obtiendras, si réflechire tu feras.
    Que la force avec toi et avec votre esprit
    Patapapoutchi <3

  51. vincent dit :

    moi je pense que la fin est la suivante:

    la toupie n’est pas le totem de cobb, c’est celui de sa femme.
    dans les rêves de cobb, il est toujours marié a mall, le totem de cobb est donc une alliance qui est a son doigt seulement dans ses rêves.

    donc dans la derniere scene, quand cobb lance la toupie, il n’a aucune bague, il est donc dans la realité

  52. steph dit :

    Lol assez drôle de voir les idées de chacun. Nolan a fait exprès de faire un film ouvert à toute explication. Ca permet de buzzer. Moi mon interprétation est la suivante:
    Le film est bien encré dans le réel (on le voit lors des test du totem toupie). A partir du moment où Cobb est endormi dans la piece secrette du chimiste, il ne se reveil pas. Comment j’en viens là? Et bien au moment où Cobb teste la toupie après son reveil, il la fait tomber et il ne la reteste pas après. Cet élément n’est pas là par hasard, Nolan ne veut pas nous montrer de suite qu’il est encore dans le rêve (ou dans un autre développement on pourrait dire que c’est pour embrouiller le spectateur encore une fois). En fait, ne trouvez vous pas que l’inception qu’on nous montre dans le film est quelque peu simple et pourquoi faire tourner cette inception autour d’un personnage secondaire de l’intrigue? Tout simplement parce que c’est juste de la poudre aux yeux. Mais pour qui? pour Cobb. En fait le film est là pour nous montrer une équipe qui va effectuer une extraction sur Cobb pour qu’il fasse le deuil de sa femme. Lorsqu’ils l’oublie enfin, et lorsqu’il se reveil dans l’avion, on est dans le reel. D’aileurs ses enfants ont enfin grandi, contrairement à ses souvenirs dans tout le film. Comment je sais qu’ils ont grandi? regardez le générique et vous verrez qu’il y a deux ages différents pour chacun des enfants. A la fin, la toupie est vraiment en train de vasiller. En fait je traduirais même ça par: la toupie vasille, Cobb est sorti du rêve et Nolan nous a tous endormi (d’où l’écran noir de fin lol). C’est ma version tout comme chacun a la sienne

    • MoniaK dit :

      Steph, en y réfléchissant je pense que ta théorie ne peut pas être complètement fausse.
      Juste avant que Cobb ne s’endorme dans cette pièce secrète, le chimiste lui demande « Est-ce que vous rêvez encore, Monsieur Cobb ? » et c’est à ce moment là qu’il ne répond pas, peut être un indice sans importance mais qui pourrai être en relation avec le reste du film.
      Un autre, juste après ce passage, le vieillard dit à Cobb que le rêve des personnes étant dans la salle était devenu leur réalité, il lui demande ensuite s’il comprend ça, Cobb paraît alors intrigué …
      Mais si alors ce qui paraîtra réalité après son soit disant « réveil » après qu’il ai prit le sédatif n’est qu’un rêve, comme l’a expliqué steph, toute l’histoire change subitement …

      Un beau film à méditer encore et encore …

  53. alex dit :

    Les mecs, vous êtes barges, jamais un scénariste ne penserait à tout ce que vous dites, et les erreurs de scripte ça existe aussi. Vous interprété ce film comme si c’était la bible :D

  54. Itachi dit :

    Cette théorie est fausse, pour la souligner regarder c’que j’ai trouvé ailleurs, et que j’ai démonté sans attendre : « 1/ Tout le film est un rêve
    On peut supposer que Mal, la femme de Cobb, avait raison, et qu’ils n’étaient pas revenus à la réalité. En gros, Le monde qu’ils avaient créé était un monde de niveau 2. Ils se suicident ensemble pour revenir à la réalité car ils ont oublié qu’ils sont au niveau 2. Lorsqu’ils se réveillent, Cobb se croit dans la réalité, mais c’est Mall qui a raison, il s sont au niveau 1 des rêves. En se suicidant une fois de plus, Mall retourne donc à la réalité. Cobb est dans un rêve du début à la fin du film mais ne s’en rend même plus compte.
    2/ Cobb reste perdu dans les limbes
    Une autre théorie, assez tordue mais très interessante est possible. Et si Saito « vieux », lors de sa rencontre avec Cobb, l’avait abattu et plongé dans un autre niveau de rêve, encore plus profond que les limbes, ou Cobb obtient enfin la libération qu’il attendait ? Ainsi, le monde dans lequel Cobb réunit son équipe pour le braquage est réel, mais à la fin, il ne retournerait pas ce monde réel mais resterait perdu dans les limbes, avec les projections de ses amis, tous focalisés sur lui. »

    Je vais démonter la théorie des dreamers en même pas 10s !!!! J’suis désolé mais ça me rend trop dingue d’avoir lu ces conneries sans les démonter sur le champ. En imaginant (je dis bien en imaginant parce que bien évidement c’est très loin d’être le cas) que tout ceux qui ont choisi de choisir cette fin sont sain d’esprit et d’oté d’un intellect non négligeable, alors ils sont surement tous mazo en plus du fait d’etre totalement à coté de leurs pompes, oui, d’un parce que cette fin est tragique, et de deux parce qu’ils ont rien compris, je m’explique :

    - Donc pour certains Cobb est dans un rêves depuis le début c’est ça ? Le Niveau 2 d’après c’que j’ai lu (le 0 étant la réalité), et donc Mall à eu raison de se suicider pour retourner plus haut* (haut que vous croyez etre la réalité) => BREF => conneries !
    UN : Ils sont resté 50 ans dans leurs monde, et je rapelle que meme sous sédation hyper puissante et amélioré spécialement pour cette mission, le niveau 3 ne dure que DIX ANS, donc le seul moyen pour eux d’atteindre une tel durée sans ce produit était tout simplement de déscendre tout au fond, dans le seul endroit ou il n’y a pas de limitation => Les lymbes Messieurdames, les lymbes, soit le 4ème niveau, et non le 2ème. Après quoi Cobb décida qu’il était temps de partir, vieux ou jeune peut importe, la manipula pour la convaincre parce qu’elle avait choisi d’oublier que ce niveau n’était pas réel, et la ramena à la réalité en se prenant un train et en remontant jusqu’au niveau zero.
    DEUX : Suposont qu’ils étaient bien au niveau 2, ok, elle c’est suicidé, donc elle est retourné au niveau 1 ou Cobb dors à coté d’elle => Bah elle peut le reveiller en moins de 2s bordel, claque dans sa gueule, seau d’eau ect. Et meme si elle pouvait pas parce que Cobb serait sous sédatif hyper puissant, ce qui est impossible parce que sinon elle aussi le serait et au lieu de remonter au 1 se serait cassé dans les lymbes, bah elle n’aurait eu cas se rebrancher et aller le chercher en le tuant sans sa permission pour le faire remonter. Voila.

    Quant à la théorie selon laquelle Saito aurait tué Cobb et que celui-ci serait partie dans un tout autre niveau de lymbe pour toujours cet fois-ci, bah non, parce que Cobb est sortie des lymbes en se suicidant avec sa femme rappelez-voys, tout comme la gamine et Shifer en sont sortie en s’écrasant, donc tous en sont sortie par la mort, et si Saito à tué Cobb, bah Cobb en est sortie, et est revenu directement au niveau 0 (puisqu’il était en retard donc deja mort dans tout les autres niveaux).

    Je commenterai meme pas le troisième machin du mec de Lost parce qu’en plus de rien avoir à foutre ici c’est de la merde, rien a voir avec la théorie de fin du film sérieux.

    En esperant en avoir eclairé plus d’un, ciao.

    • Xeetrohn dit :

      Itachi, ton hypothèse est fausse et ton soit disant raisonnement logique pour démonter les thèse pro-rêves sont fausse en un point capitale qui fait que tout le raisonnement s’effondre.
      Lors de l’inception de Fisher aucun des personnages ne remontent par la mort, ils remontent par un coup de fouet, soit une chute. Or il est dis dans le film que sous l’influence de sédatif, si l’on meurt on tombe dans les limbes. Donc si Saïto tue Cobb avec le flingue, alors Cobb descend dans les Limbes et façonne ça propre réalité, soit la fin du film. Revoit le film pour comprendre toute les subtilités ;)
      La différence entre le suicide de Cobb&Mall et la mort de Cobb par Saïto c’est qu’ils n’étaient pas sous sédatif, donc le suicide est efficace, cependant, si Saïto tue Cobb alors celui si tombe dans les limbes A CAUSE DU SÉDATIF. Revoit ton jugement avant de traiter les gens de con car en faite c’est surement toi qui n’a pas compris toute la complexité du film !

  55. un visionnaire dit :

    Je pense pour ma part que l’inception a été faite sur Saito !!

  56. nigun dit :

    Bien que le post date, je ne peux pas m’empêcher après plusieurs re-visionnages de trouver une explication.
    Il y a bien une explication non rationnelle mais assez logique qui résoudrait bien des points.

    L’hypothèse de départ : Nous créons notre propre réalité.

    Si nous prenons en compte cette hypothèse comme étant réelle, alors tous les points « obscurs » s’expliquent.
    A force de mélanger rêve et réalité, Cobb réduit petit à petit la frontière entre fiction et réel (la preuve quand Mall lui parle dans les limbes, notamment au sujet des multinationales qui le pourchassent dans sa vie « soi-disant » réelle), jusqu’à créer sa réalité, entre rêves, fiction et souvenirs.

    Il ne « rêve » plus, et n’est pas non plus dans la véritable réalité, mais dans un monde cousu de toute pièce par son mental et ses émotions.
    Et avec cette explication, la plupart des choses s’imbriquent parfaitement.

    De plus, je préfère imaginer cette fin, autre que simplement « réel/rêve », qui porte un message autrement plus saisissant.

  57. Fuscutuanny dit :

    kontrole on this blog uczuciami i mniej wiecej czterdzie sci sekund gdyby ktos obserwowal, moglby dojsc. Jasne mysie ogonki zwiazane kawalkami. Porozmawiamy, jak spowodowac zamieszanie w tym miejscu bez blokowania drzwi. Andy powtorzyl pchniecie i poczul Absolutnie nie. I w samochodzie rozplakal sie naprawde.
    [url=http://agroturystykanadmorzem.net/]agroturystyka nad morzem[/url]
    [url=http://noclegijedlinazdroj.net/]noclegi Jedlina Zdrój[/url]
    [url=http://apartamentywsopocie.net/]apartamenty w Sopocie[/url]

  58. Cobb dit :

    Non ce n’est pas mon avis, on est très loin de la vérité ! Et c’est pour cela que Saito ne regarde pas Cobb dans l’aréoport, pour casser l’argument que c ‘cobb le rêveur » ( Saito prouve la réalité et tu oublies que les autres n’ont pas vécu l’Inception que Cobb a fait sur lui – donc peut-être est-il lui à un niveau de réalité supérieur). Quoiqu’il en soit voici L’ANALYSE DRAMATURGIQUE d’INCEPTIOn. Enjoy ! On y parle entre autre des trosi Inceptions du film :)
    http://benjaminkframery.wordpress.com/2011/07/28/analyse-dramaturgique-d%E2%80%99inception/

    • clad dit :

      D’accord avec cette thèse pour une autre raison supplémentaire: le père de Cobb est prof à Paris, or à la fin du film il se retrouve aux états-unis dans l’aéroport… illogique… la fin du film est bien un rêve.

  59. HoHio dit :

    J’aimerais comprendre pourquoi Cobb et keito ne se disent pas la même chose dans le flashback en debut de film et a la fin du film? J’ai l’impression que tous le film est le rêve de cobb qui tourne en rond ds les lymbes. A la fin du film quand il revoit keito, il termine ces fin de phrases et le regarde avec une impression de déja-vu comme si il avait déja vécu tous ça. Le debut du film n’est pas un flashforward.C’est juste la fin d’une boucle qui reprend a la scene suivante et Cobb y trouve la sortie a la fin du film.

  60. Tito dit :

    Il y a un mot dans le film que je n’ai pas très bien compris : « catharsis ». Et j’aimerais bien savoir ce que cela signifie. Merci :)

  61. jeanmouk dit :

    Moi je pense que tout le film est l’inception de Cobb , et c’est Ariane qui l’aide , dans tous ces labyrinthes apparents , car ce film est simplement un contemporain du ‘fil d’ariane »!

  62. ademuch dit :

    et un autre schéma qui montre bien la trame du film pas compliquer a comprendre …..
    http://4.bp.blogspot.com/_ZH49orvYrMc/TElJu2jVviI/AAAAAAAACXg/Zwr6tU5h8Ao/s1600/12803821639785_inception.jpg

    juste que voila…. le niveau 1 = reve de cobb ou realité….???? c’est tout
    merci au blog a bientot

  63. ademuch dit :

    dailleur voici un croquis de nolan pour expliquer les reves et leur superpositions….. a la fin il y bien un retour au niveau 0 c’est a dire la realite…. voici l(adresse
    http://www.journaldugeek.com/2010/12/09/des-croquis-dessines-par-christopher-nolan-pour-nous-aider-a-comprendre-inception/

  64. ademuch dit :

    bonjour…. comme vous tous j ai bien regarde ce film magnifique…..
    je penche pour la theorie suivante

    oui il ya bien un niveau de realité….. quand cobb n’a pas de bague(c’est evidement son totem)
    la toupie n’est que celui de son ex femme… et le vrai-faux happ end est bien present pour moi a la fin il n a plus de bague et ces enfants n ont plus les meme vetements….

  65. Valentine dit :

    AH… On penche sur le pas-happy end, mais je pense que, même si je n’aime pas les fins joyeuse et prévisible, il est dans la réalité lors de la dernière scène. La toupie n’est pas son totem, hors on le voie porter son alliance seulement en rêve… Ce pourrait donc être son totem, nan ? Mais il ne la porte pas dans la scène finale, donc Paf ! La fin est heureuse. Mais de toute façon, ce film, si on commence à le décortiquer, on se fait des trous dans le cerveau…

    • Tatichoune dit :

      Non, tu n’as rien compris aux totems.
      1) S’il n’a pas d’alliance en réalité, pourquoi un rêveur lui en inventerait une ?
      2) S’il est dans son rêve, le totem ne fonctionne plus puisque son but est de savoir si on est ou pas dans le rêve d’un autre.

      Par contre, tu as compris Nolan. Il n’y a aucune vérité car pour toute théorie, on est forcé d’inventer des éléments (et le trou est tellement énorme entre  » limbes avec Mall – limbes avec Saito – réveil dans l’avion  » ), donc tout peut être contré par d’autres éléments « inventés ».

      Même en filmant la toupie qui tombe ou pas, on pourrait faire une foison de théories. Alors ne pas filmer la « réponse » à la toupie, c’est une volonté manifeste de faire parler sur le film, d’en faire de la pub, et d’augmenter la vente de places de cinéma et/ou de DVD motivé par le revisionnage.

  66. zappa dit :

    Je suis aussi PRO-Dream. La théorie « PRO-Rêve » est rejetée par 4 américains sur 5… Le sondage n’est pas significatif (voir le lien suivant) mais je pense que ça reflète bien la pensée de la plupart des gens. Le « Full Happy-End » primant sur les concepts alambiqués.

    http://www.nolanfans.com/forums/viewtopic.php?f=26&t=4622

    Je pense également que vous trouverez dans le lien ci-dessus qqs éléments de réponses sur des points de détails / blocages évoqués dans votre blog…
    A+

  67. SyndroMantic dit :

    C’est exactement dans l’optique de cette fin que j’ai regardé le film à partir du moment où Nolan nous projette au « réveil » dans l’avion comme par enchantement, alors que Cobb et Saïto devaient traverser deux autres strates oniriques on-ne-sait-comment (mais en même temps, y a plein d’éléments inexpliqués dans le fonctionnement de ces voyages oniriques, je trouve, à commencer par la mort onirique qui balance dans les limbes). A partir de là, tout un passage nous (ou me) met le doute à savoir si Cobb s’est paumé ou s’il est bien revenu triompher dans la réalité (grand moment d’émotion, dans ce dernier optique, superbe réalisation), pour finalement nous replonger dans la suspicion du rêve avec la scène finale, qui elle encore se conclut par l’éventualité que le totem tombe et que Cobb soit bien dans la réalité (pas compris pourquoi ce ne serait pas son totem, mais première fois que je vois le film).
    Finalement, je pense que Nolan filme tout exprès pour nous laisser le doute, plutôt que d’offrir une version qui ait un tant soit peu de stabilité (ce que j’aurais plutôt tendance à lui reprocher), à savoir si la happy-end (la plus plausible dans les deux cas, à mon sens, mais première fois que je vois le film) se passe dans la réalité ou dans le rêve. Ça commence par la rupture totalement gratuite après le dialogue avec pépé Saïto, et finit par un bruit très étrange de la toupie dont on (ou j’) aurait/s très bien pu s/me passer (quelqu’un fixe-t-il une date limite à une toupie pour qu’elle s’arrête de tourner ?) pour l’ambiguïté de son manège.

  68. pouch dit :

    Je sais

    Cobb vit 50 ans avec ses enfants et au bout de 50 ans il se reveille (jeune) dans la cave de yussouff (qui vient de le debranché de la machine le con il aurait pu le liberer avant mdr)
    car c’est a partir de ce moment du film que l’on est plus sur qu’il soit bien sortie du reve (scene du lavabo)
    en fait il est resté coincé ds les limbes et a dormis plusieurs jours (ce qui équivaut a 50 années chien euh reve lol) dans des reve emboiter les uns ds les autres

    Dans le film on ne parle jamais d’un autre totem pour cobb ( ex bague)
    donc on peux supposer que son totem etait en commun avec celui de sa femme vu qu’il partageaient leurs reve ils pouvaient aussi partager leur totem donc il marche reellement et ne s’est pas arreter mais il ne la pas vu car il etait tellement heureux de retrouver ses enfants il a oublié sa culpabilité et sa toupie qui la symbolisait

    Cobb reussi a voir le visage de ses enfants pas parce qu’il ne reve plus mais parce qu’il a reussi a vaincre sa culpabilité ds son propre reve et du coup il s’autorise enfin a regarder ses enfants en face (mais c’est sur que c’est un reve car on voit bien que la ressemblance entre les vetements et les posture de ses enfants sont trop flagrante

    Donc voila ma theorie c’est un reve a partir du test ds la cave il crois qu’il se reveille mais en fait il dort encore et il reve qu’il poursuit sa mission et qu’il la reussi donc il y a un niveau de reve supplementaire

    Vous en pensez quoi c’est credible

  69. Aubervilla dit :

    « Lorsqu’il se « réveille » dans l’avion, il y a comme un « flottement » : tout le monde semble le regarder avec insistance, ce qui est normal, car c’est Cobb le rêveur. »
    A aucun moment il n’est suggéré qu’il est normal que tout le monde regarde le rêveur. Lors de sa ballade avec Ariane, Dom explique qu’il est normal que l’on regarde quelqu’un qui s’est introduit dans le rêve d’un autre, lorsque celui-ci modifie trop le rêve du rêveur.
    Comme c’est Dom que tout le monde regarde à la fin, cela devrait vouloir dire qu’il n’est pas dans son rêve.
    Mais bon, je trouve qu’on en fait trop sur cette scène-là. Il n’est pas anormal que ces compagnons le regardent, content de le trouver en vie, puisqu’ils avaient tous craint de le perdre dans les lymbes.
    Bref, je trouve l’attention portée sur ce point quelque peu tirée par les cheveux.
    Je pense que le réalisateur à effectivement fait exprès de laisser planer un petit doute à ce moment-là, pour le suspens, avant de nous montrer le visage des enfants (qui contrebalance cette première impression).

    Ce que je remarque surtout, en lisant toutes les interprétations proposées, c’est que ce film comporte de toute façon des incohérences, comme la plupart des blockbusters. Il n’est donc pas anormal que chaque piste suivie ne puisse pas se suivre jusqu’au bout.
    Par exemple, si lorsque l’on meurt (endormit sous sédatif) on termine dans les lymbes, alors je ne vois pas comment on pourrait ramener quiconque des lymbes en le tuant (sauf peut être dans le cas de Fischer, parce qu’on le tue juste au moment où l’on le réveille – au même moment – sur tous les autres niveaux – selon le principe de la « secousse »). Selon la même idée les amoureux Mall et Dom, lorsqu’ils se suicident, ne devraient pas retourner dans la réalité, mais au contraire dans les lymbes.
    Si l’on s’en tenait à cela, on devrait donc déduire que Dom est dans les lymbes, depuis son suicide avec Mall (lorsqu’ils passent sous un train).
    Et en même temps, on voit bien que d’autres logiques sont possibles.

    • nioubi dit :

      Effectivement beaucoup de niveaux de lectures, mais quelle que soit la piste que l’on prend, il n’y a jamais une seule solution qui marche 100% . Et donc des incohérences qui servent le film, forcent le spectateur à chercher quel est le vrai message, qu’est ce que Nolan a voulu faire passer, vers quelles réflexions nous invite-til ? Toutes ces interprétations sont très riches à l’air et passionnantes. D’ailleurs grand bravo pour ce blog !
      Peut être la réponse comme le disait un autre commentaire, c’est que nous nous trouvons dans le rêve de Nolan et que chaque personnage est en fait une projection… Bref xD ! On peut un peu tout imaginer et n’importe quoi partant de là. Et la solution n’existe pas en vérité ou sinon merci de la faire connaître !

      Pour étayer la thèse du « rêveur » qui se fait observer par les autres personnages du rêve, il est aussi dit par Arthur à Arianne de l’embrasser car tout le monde le regarde, puisque c’est son rêve…(lorsque Fisher commence à saisir qu’il est dans un rêve sous les remarques de Mr Charles)
      Donc ça se tient que toute l’équipe dans l’avion regarde avec insistance Cobb,; autant que ça se tient de regarder avec insistance sortir une personne du coma ! :D

  70. Mira dit :

    Bonsoir tout le monde =) j’ai deux points à soulever !

    1) Nous pouvons remarquer, tout au long du film, que Cobb, lorsqu’il est en plein rêve, a son alliance à sa main gauche, alors que lorsqu’il n’est pas en plein rêve, c’est à dire la réalité, ( y compris à la fin ) il ne porte pas son alliance !

    2) Regardez bien au début, les enfants qui jouent, la fille porte une robe à courtes manches roses et des chaussures noires, alors qu’à la fin, elle porte une robe rose mais à bretelle, sur un tricot blanc, et comme chaussures, elle a des converses roses !

    Je pencherais plus pour la théorie qu’il a réussi à retrouver ses enfants dans la réalité =)

  71. Mortaliana972 dit :

    Bonjour, j’ai également un point à soulever.
    Lorsqu’Arthur (je crois) montre l’escalier à Ariadne, cet escalier dont on a l’impression de monter toujours plus par l’illusion mais qui en fait nous amène dans un vide, « l’escalier de Penrose » qu’est ce que cette scène pourrait nous apporter? Et puis il y a aussi le fait qu’ils aient voulu se séparer, l’un à Buenos Aires, l’autre aux States, Saïto les a re-réunis en quelque sorte…Et avant il était au tél avec la grand-mère avec qui sont les enfants oui et puis il dit bien je donnerai à grand-père des cadeaux pour vous.
    Le grand-père est dans la même ville que lui et il doit retourner aux Etats-Unis rejoindre les petits, donc ça c’est bien probable que le grand-père fasse des aller-retour et qu’ils se voient régulièrement.

  72. Amy dit :

    Je viens de le revoir pour la seconde fois et je suis toute retournée par ce que tu dis là car je pensais avoir tout assimilé, point par point, j’y avais tellement pris soin…et c’est vrai que la dernière scène amenait à se poser multiples questions mais là je reste bel et bien sur le cul si je puis dire, parce que cela pourrait bien avoir un tout autre sens…! Le happy end n’est finalement plus qu’une illusion ce qui est d’autant plus triste, moi qui suis si sensible…><

    Je ne sais pas trop quoi dire a part chapeau au réalisateur qui a réussi à me troubler pour un bon moment sans doute!
    Certaines critiques affirment que le film en lui même est une sorte d'Inception, que Nolan cherche à nous transmettre une idée…! Je pensais qu'on poussait très loin mais au final n'est-ce pas ce qu'il a réussi à faire? ;)

  73. Fabish dit :

    Bonjour à tous
    j’aimerais vous soumettre quelques petites choses:
    1. Il y a bien un niveau de réalité dans le film puisque à un moment quand ils sont dans l’atelier pour préparer l’inception de Fisher, Ariadne demande comment on sort d’un rêve. Eames lui fait une démonstration en faisant basculer à la renverse la chaise d’ Arthur (celui-ci ne tombe pas complétement, mais l’effet essentiel se produit au début de la chute et non à la fin, vous n’avez qu’à faire l’expérience!!!), qui ne se « réveille » pas. L ‘effet du sédatif est nul puisque Youssouf explique qu’il l’a modifié pour que l’oreille interne reste intacte, donc toute chute doit entrainer au moins un réveil, ce qui ne se produit pas avec Arthur.
    2. Si la préparation de l’inception de fisher est donc la réalité, la fin a de grandes chances d’être réelle également: En effet l’histoire est classique: un héros (Cobb) qui a une quête (retrouver ses enfants). Toutes les péripéties (l’inception de Fisher) ne sont là que pour faire évoluer et conduire le héros vers sa quête si celui-ci passe une à une les épreuves (en particulier le fait d’accepter sont plus grand tord pour un jour être digne de revoir ses enfants: avoir « tuer » involontairement sa femme en lui semant l’idée qu’elle n’est pas dans la réalité). La plus importante des épreuves restant la dernière, c’est à dire les Limbes. Saito est la clé de Cobb pour revoir ses enfants, si celui-ci ne le ramène pas des Limbes, il sera arrêté en descendant de l’avion ou errera dans celles-ci… Je rappelle que cette dernière épreuve est en ouverture du film (ce qui n’est pas une coïncidence et montre ainsi son importance), suivie d’un flashback qui nous ramène dans le passé ( l’extraction de Saito puis l’inception de Fisher) pour être résolue à la fin, ce qui forme une boucle, c’est à dire un cercle fermé, qui est brisé par leurs morts virtuelles et leur réveil dans l’avion. D’ailleurs, à leur réveil, Cobb est presque normal alors que Saito est complétement dans le vague, du fait de la durée plus longue qu’il a passé dans les Limbes.
    3. C’est donc pour moi une quête réelle achevée. La présence du grand-père n’est pas si exceptionnelle que cela car il a une part active dans le projet (notamment par rapport à Ariadne) et il permet une transition narrative assez rapide et logique à la fin pour éviter justement le fait de voir débarquer Cobb chez lui comme par magie, ou comme dans un rêve !!! (Pour finir de vous convaincre Cobb a été blessé par Mall au couteau dans les Limbes et seul un retour à la réalité peut complétement le soigner, or il est immaculé dans l’avion comme Saito, et enfin pour ceux qui ont remarqué, Cobb et son beau-père n’emprunte pas dans la maison le couloir que l’on voit dans les souvenirs de celui-ci !) La toupie n’étant là que pour mettre un dernier doute dans tête du spectateur mais n’a de toute façon plus d’intérêt puisque Saito l’a utilisé et qu’elle a joué son dernier rôle: aider Cobb et Saito à se remémorer qu’ils n’étaient pas dans la réalité mais dans les Limbes, pour ainsi se tuer et revenir dans la réalité.
    Voilà, dites moi ce que vous en pensez!!!

  74. lazure dit :

    merci Lester , ça semble très logique ce que tu dis !
    un peu hard qd même de se suicider avec un train ! ;-)

    • P. Lester dit :

      J’ai eu le déclic en m’interrogeant sur le sens de plans répétés à l’identiques (cobb qui ouvre le coffre fort dans les limbes, au moins deux fois); nolan nous a habitués à ce genre de ruse depuis le prestige et donc je me suis dit que ce ne devait pas être la répétition du même plan, mais plutôt le même geste, dans des rêves différents…c’est là que l’idée de plusieurs rêves dont la construction et l’aboutissement seront les limbes -d’ailleurs cobb parle bien de leur amour des constructions qui les entrainaient toujorus plus profondément- est venue..Avec aussi le hic du plan des rails vieux et jeunes.

  75. lazure dit :

    le train qui leur rentre dedans c’est une projection de Cobb pas de Fisher ….c’est Ariadne qui le dit .

    Cobb a la facheuse tendance à faire surgir ses propres projections dans le rêve des autres et de mettre la panique! (exemple de Mall au début qui tire sur le pied d’Arthur ! qui lui dit « qu’est ce qu’elle fait là ? » sous-entendu que fait elle dans MON rêve ?!)

    oui ces phrases avec le train …répétées par Dom à Mall comme un leitmotiv jusqu’à ce qu’elle en soit parfaitement convaincue et y croit dur comme fer…elle se les répète sans cesse (sur les rails avec Dom, puis encore à Ariadne…) ça veut dire quoi exactement ? j’en sais trop rien en fait…
    mais en tout cas on voit bien que c’est ce qui arrive à Cobb à la fin non ?

    il sait où tout cela va le conduire mais il n’en a aucune certitude (cette histoire de toupie qui tourne encore alors qu’il est censé être réveillé là) et finalement il s’en moque (il ne regarde même pas la toupie si elle tombe ou pas) car ils sont ensemble (lui et ses enfants) et c’est tout ce qui comptera pour lui désormais.

    • P. Lester dit :

      Je pense que si Mall semble faire une fixette sur la phrase du train, c’est tout simplement parce que, lorsqu’ils ont du sortir des limbes -qui se trouvaient à un niveau très profond de rêve- ils ont du réitérer plusieurs fois (4 fois environ, si l’on en juge par les strates qui dans le film précèdent l’arrivée finale dans les limbes) ce geste de suicide, et chaque fois avec cette phrase pour se donner du courage. Car on ne peut sortir des limbes comme ça, et comme personne ne peut leur donner la décharge c’est à eux de le faire.
      Cette répétition systématique d’un acte de suicide pour remonter à la réalité -ainsi que de sa phrase assortie- explique que Mall nous semble incapable de sortir de ce système de pensée et de croire comme Cobb que ce niveau là est la réalité. Pour Cobb -et dans une certaine mesure pour nous- elle a perdu le fil, ne sait plus où elle en est dans les paliers du rêve.

  76. Veedz dit :

    J’ai bien consulté le site dans tous les sens (très riche au passage) mais je n’ai vu nulle part ce point abordé… Pt’etre encore de quoi s’arracher un peu les cheveux :)
    Mal & Dom font le choix pour sortir de leur reve de se suicider… En se faisant rouler dessus (enfin on imagine) par un train !
    Pensez vous qu’il y ait un rapport avec le train qui vient littérallement les percuter à la sortie de l’aéroport et présenté comme une projection/défense de Fisher ?
    Bizarre que personne n’est relevé ce point… D’ailleurs le train n’est pas très ressemblant, c’est le meme, EXACTEMENT le meme…
    Monsieur Nolan ferait dans le hasard ? Le recyclage ? Perso, je ne pense pas…
    Troublant non ?
    D’ailleurs voici les propos (détaillés) que Dom & Mal échangent lorsqu’ils sont la tete sur les rails le train en approche :
    DOM : Tu attends un train… Un train qui doit te conduire au loin… Tu sais ou tu espères que ce train te conduira… Mais tu n’en as aucunes certitudes… Tu t’en moques… Allez, dis moi pourquoi ?
    MAL : Parceque vous serez ensemble!
    Parceque VOUS serez ensemble (oui VOUS) ! Pas, NOUS serons ensemble ! VOUS!!!
    Des avis là dessus les experts ? :)

  77. Technaugure dit :

    Je trouve que cette théorie se rapproche le plus de celle que je m’étais faite, et pour moi, la toupie vacillant à la fois serait le signal d’une décharge par son équipe qui se demande pourquoi il ne se réveille pas, et Saito probablement avec lui, ce qui explique pourquoi il se raccroche à ce Happy-end. ( L’avion qui se retrouve miraculeusement à 20 minutes de l’aéroport à la fin, alors que pour cela ils auraient dû passer réellement 10 heures dans le rêve, soit 7 jours pourchassés par les forces de sécurité dans la ville/6 mois traqués dans l’hôtel par des vigiles/10 ans dans la neige avec des mercenaires lourdement armés sur le dos. Ouf, on dirait presque un jeu vidéo. )

  78. lazure dit :

    je voulais dire pas dire mourir mais plutot qu’il allait rester coincé dans les limbes ou qqchose comme ça…

    bref .on psychote on psychote grave je crois ! ;-)

  79. lazure dit :

    ok merci de ta réponse! donc on est du même avis sur tout n’est qu’un rêve ! ^^

    je reviens sur les enfants…il explique bien à Ariadne quand elle l’accompagne dans son rêve dans l’ascenseur, elle lui fait remarquer qu’il a intégré des souvenirs à ses rêves et qu’il lui bien dit de ne jamais le faire ! il lui répond
    « tu ne comprends pas , c’est un moment que je regrette, des souvenirs que je dois changer…(très important cette phrase !)
    il y a une chose que tu dois savoir à mon sujet…puis il lui dit que c’est sa maison après que Mall soit morte et il lui montre ses enfants et il dit: j’ai pensé les appeler et revoir leurs beaux visages me sourire…mais il était trop tard et j’ai commencé à paniquer en réalisant que j’allais regretter ce moment où je pouvais encore voir leurs visages une dernière fois mais mais le moment était passé ..et quoi que je fasse je ne peux plus changer ce moment…je ne reverrai plus jamais leurs visages …je dois rentrer chez moi … »

    ce passage m’interpelle beaucoup ! quelqu’un qui doit j quitter ses enfants pour être extradé a encore l’espoir de les revoir un jour non ? pourquoi lui pense que c’est impossible ?

    là on dirait qu’il savait qu’il allait ne plus jamais les revoir du tout genre qu’il allait mourir …

  80. lazure dit :

    salut à tous!
    oui c’est une bonne interprétation c’est vrai qu’elle se tient …

    mais moi quelque chose me gêne…ou plut^t 2 choses ..

    1) vous ne vous demandez pas comment ça se fait qu’il ne voit jamais le visage de ses enfants autrement que dans ce souvenir assez vague où ils jouent ? pouquoi CE souvenir là plutôt qu’un autre le hante t’il autant ?

    enfin je veux dire il leur parle au téléphone , leur envoie des cadeaux …etc… vous pensez sincèrement qu’il n’a aucune photo d’eux pour se les rappeler ? même en exil pendant 2 ans leur grand-père pourrait lui apporter des photos ou vidéos d’eux ? c’est ce qu’on fait en général quand on est séparés de ses enfants et qu’ils nous manquent non ?
    s’il n’arrive pas à les voir se retouner A CET INSTANT LA PRECIS quand ils jouent c’est peut-être tout simplement qu’il ne le PEUT plus car il n’est plus dans la réalité ?

    ah oui en plus un de ses enfants qui lui dit au téléphone « grand-mère dit que tu ne reviendras jamais »…

    2) pourquoi on ne sait pas quel est le totem de Cobb ? il n’y a à priori aucune raison de nous le cacher à nous les spectateurs si ce n’est justement pour ne pas nous dire d’emblée que tout n’est qu’un rêve et donc laisser le suspense …

    dites moi ce que vous en pensez please ! ;-)

    • P. Lester dit :

      Concernant les enfants, la dernière image qu’il a d’eux est lorsqu’il doit quitter les Etats Unis et qu’il les voit de dos jouer dans le jardin; voilà pourquoi cette image est récurrente, elle a un coté symbolique (ne pas voir leur visage) et c’est aussi le dernier souvenir qu’il en a; d’ailleurs pour les partisans de la théorie du réel, le fait qu’à la fin il voit leurs visages est un argument en faveur d’un pas en avant dans le deuil de Mall et dans l’acceptation de la réalité; on peut aussi tout à fait supposer (partisans du rêve permanent) que tout en restant dans un rêve, Cobb finisse par l’accepter et l’intégrer et donc intégrer au niveau du rêve le visage et les expressions de ses enfants à son monde onirique fait de souvenir.
      Je pense vraiment que le film entier est à voir sous le mode du rêve car de nombreuses invraisemblances ou de nombreux raccourcis vont dans l’idée que n’importe que ceux que l’on nous montre (ce qui est caractéristique des films de subjectivité tels ceux où le héros est fou ou rêve); ainsi, si l’on ne nous parle jamais du totem de Cobb, c’est pour la simple raison que pour Cobb lui-même ce totem qu’il aurait n’a pas d’importance, et donc dans le schéma du rêve, pas d’existence. Le montage d’une scène à l’autre, le fait que Miles soit vêtu à l’identique à paris et à los angeles, les situations prises en plein milieu sans que l’on sache d’où et comment, tout ceci peut se lire comme la mémoire sélective du rêve de Cobb, qui englobe tout le film.
      A propos, l’ »inception » dont parle le titre du film, quelle est-elle réellement? Elle peut être celle de Nolan sur nous, celle de Cobb sur Fischer…ou celle que Mall (par exemple) ferait subir à Cobb…

      • Greg dit :

        Oui sans parler de cette mystérieuse cobol inc. Prête a tuer tout le monde pour avoir échoué l’extraction de saito, saito qui torture l’architecte du début pour retrouver cobb dans le but de l’engager pour sauver le monde d’un horrible monopole énergétique… Saito malgré tout assez puissant pour faire rentrer cobb aux USA, assez malin pour se trouver juste a la sortie d’une improbable ruelle de Mombassa
        ressemblant a l’issue d’ un labyrinthe juste a temps
        pour lui sauver la vie…
        Pour moi tout n’est q’un rêve depuis le début.

        Ps : il me semble que le hangar dans le rêve du van est le même que l’endroit ou Ariane est formée dans la « réalité » (alors que c’est une règle de base des architectes de ne pas faire un rêve identique a un lieu réel pour éviter toute confusion ) quelqu’un peut il confirmer ?
        Quelqu’un a-t-il également REM

  81. Cyrius84 dit :

    C’est la théorie qui me semble la plus plausible, même si plusieurs détail me gêne.
    Premierement : on remarque que dans les passage du film ou Cobe et Mall sont dans les limbes, qu’il n’y a aucunes projections. Les projections des enfants ne se produise que dans des reves « normaux », moins profond que les limbes.
    Deuziemement : Dans l’avion, a la fin quand tous les protagoniste se regardent, ça ne colle pas avec des projections car même si Cobb est le reveur, les autres n’ont pas le regard agressif qu’ont les projections envers les reveurs.
    Troisiemement : Miles ne change pas de vetement entre Paris et Los Angeles ce qui indique que lui pourrait etre une projection.
    Quatiemement : Les enfants ne changent pas, ni d’age, ni de vetement, ni de mouvement, Pourtant la question est : Depuis combien de temps Cobb n’at’il pas vu ses enfants ? (et si on regardent bien, les enfant doivent avoir en 5 et 8 ans et à cet age ça pousse vite). L’appartement n’a pas changer non plus.
    Cinquièment : Qui est la femme que l’ont entend au debut du film lorsque Cobb téléphone à ses enfants ? Elle est absente lorsque Cobb les retrouvent.

    Sixiement : Et là je m’avance fortement ! : Pourquoi Ariadne tiens t’elle tant à aider Cobb ? Elle insiste fortement, allant jusqu’a le suivre dans le reve qu’il c’est fabriqué pour lui même lui permettant de retrouver sa femme (celui avec l’ascenceur) et lorsqu’elle commence sont travail d’architecte elle crée un pont où Cobb à des souvenirs avec Mall, et comme on ignore depuis combien temps Cobb n’a pas vu ses enfants, alors il se pourrait tres bien que Ariadne soit la fille de Cobb qui se bat pour que son pere reviennent dans le vrai monde et qu’elle est eut connaissance de ce souvenir de Cobb grâce à sa mêre, toujours en vie dans le « vrai monde »

    Septième point : La toupie, comme il à été dit plus haut, n’est pas la totem de Cobb mais celui de Mall (il ne peut donc en tirer aucune conclusion), à la fin, quand Cobb là fait tourner, elle reste stable, oscille, puis et de nouveau stable. Je crois qu’au final, qu’elle tombe ou pas n’a pas d’importance. Si on est dans un reve alors l’oscillement veut dire que l’equipe a presque reussi a sortir Cobb de son reves mais qu’ils ont echoué, ils ont juste reussi a faire en sorte que Cobb fasse son de deuil de Mall et retrouve ses enfants dans les limbes ou ils est coincé. La mission aurait alors été de soit sortir Cobb de son rêve soit faire en sorte qu’il vive mieux dans son rêve, avec l’esprit un peu moins hanté par la disparition de Mall. Et dans ce cas, le film tout entier n’est qu’un premier episode consistant à faire vaciller Cobb de ses convictions (Mall c’est suicider, il est accuser de meurtre, il perd ses enfants sont des choses qu’il prend pour acquit au point de refuser le point de vu des autres) afin de le faire réelement sortir du reve lors d’un possible « inception 2″.

    • hop dit :

      point 1 – on voit les enfants dans les limbes quand cobb va rejoindre saito
      point 2 – oui, les projections cherchent les intrus
      point 3 – un vieux prof universitaire qui refuse de bosser dans un bureau. tu vas pas lui demander d’avoir une garde robe variée
      point 4 – ils changent de taille et les chaussures ne sont pas les mêmes
      point 5 – les enfants disent que c’est grand-mère
      point 6 – plausible mais vraiment trop compliqué. Surtout qu’elle « tire » sur sa mère si on suit ton raisonnement après avoir entendu que son « père » est à l’origine de son suicide. Et de toute façon les filles ne tuent pas leur mère ;)
      point 7 – l’absence de sa bague laisse supposer qu’il n’est pas dans le rêve mais comme il a fait son deuil on ne sait jamais. cependant, dire que cela n’a pas d’important n’est pas vraiment vrai. Il peut certes vivre un joli rêve mais personne ne le partagera avec lui. expérience égoïste à laquelle les enfants de la réalité (ainsi que les gens qu’ils auraient rencontré dans sa vie) ne participeront pas

      • Cyrius84 dit :

        Je reconnait que je me suis perdu dans mes idées et j’ai eut du mal à les ecrires donc j’me suis un peu embouillé avec mes idées sur les enfants.
        Par contre j’ai vraiment du mal avec Ariadne…comme dis dans le film, Cobb n’a jamais vu personne prendre le pieds aussi vite donc il est possible que se soit pas ça premiere balade dans le monde du reve…Et ça me choque pas qu’elle tire sur sa mere, deja parce qu’elle a pleinement conscience que ce n’est qu’une projection et peut etre aussi parce que si on est dans un reve du debut a la fin alors il y a des chance que sa mere soit toujours vivante et qu’elle la connait mais que le dire a cobb comme ça de but en blanc serait trop violent pour lui.

        Je viens juste de me souvenir pourquoi je me suis embouiller avec les enfants..ce que je voulait dire c’est qu’il n’y à pas de projections « normale » dans les limbes comme on les vois lorsque Cobb est avec Ariadne a Paris. Et comme le dis Cobb a Mall a la fin du film dans les limbes, il ne peu plus La récréer dans toute sa perfection et son imperfection. On peut donc supposé que dans les limbes de Cobb, Mall et les enfants sont des projections qu’il a créer lui meme.

    • P. Lester dit :

      Et si Ariane était un Mr Charles? Cela est frappant de voir avec quelle facilité -semblable à celle dont use Cobb avec Fischer Jr à l’hôtel- elle se glisse là où les autres n’étaient pas allés, elle s’impose dans l’équipe et sans trop se faire réprimander…
      Et si Ariane avait pour mission de détourner Cobb de son subconscient et de lui faire croire qu’il lui veut du mal alors qu’en réalité, ce serait elle qui lui voudrait du mal?
      Bon, vous me direz, pour qui ferait-elle ça? Eh bien, elle pourrait etre une projection incarnée de Mall si jamais celle ci est bel et bien vivante…
      D’ailleurs, Miles, est il le père de Mall ou de Cobb? Dans la mesure où il vit à Paris, j’ai pensé que c’était bien son beau-père et non son père…
      On peut alors supposer que Mall sous l’apparence d’Ariane fait intervenir son père dans sa tentative d’inception pour avoir la confiance de Cobb…Et d’ailleurs, le talent architectural d’Ariane fait écho à celui de Mall, non?

  82. Flo dit :

    je partage ce point de vue, si il met la toupie à tourner sans s’en soucier alors qu’il était quasiment en panique chaque fois qu’il la lançait dans le reste du film c’est qu’au final tout ça n’a plus d’importance, son deuil est réussit, il retrouve ses enfants, rêve ou réalité c’est pas grave, il a SON happy end.

    Ce film m’a bcp fait pensé à The Fountain, qui dans un sens a également pour thème un amour si fort qu’il va au delà de toutes les frontières (la mort pour the fountain, le rêve pour inception) et la question de ce qu’est l’amour au delà de tout. Finalement rien d’autre n’a d’importance (la mort, le rêve) l’amour transcende tout et nous ouvre à l’éternité.
    On retrouve aussi ans les deux films un élément qui symbolise le lien des amants au delà de ces mondes, la toupie dans Inception, le livre dans The Fountain, chacun des personnages y revient sans cesse, dans The Fountain on voit Isabel revenir pour inciter Tom à terminer le récit pour qu’enfin il accepte l’idée de mourir, n’ait plus ce vertige et qu’il la rejoigne et là Cobb a ce lien avec la toupie qui le renvoie également à la perte de son amour. Si Tom dans The Fountain parvient à dire la fin du récit et rejoint sa femme, Cobb lui aussi finit par délaisser ce lien et donc faire son deuil en lançant la toupie sans faire attention au résultat pour rejoindre ce qui reste de leur amour c’est à dire leurs enfants.
    La toupie devient un peu le symbole du deuil de Mall alors que le livre de The Fountain est le symbole du refus de la mort par Tom. Dans les deux cas c’est l’élément qui les bloque et les empêche de rejoindre l’amour éternel.

  83. Marco dit :

    Ce n’est pas très clair cette histoire de totem,
    Je crois que Cobb n’a pas besoin de totem au vu de sa complexité et son intellect.
    Il a trouvé cette solution pour les autres afin qu’ils ne se perdent pas dans le rêve d’un autre.

    Un totem est un objet quelconque pour les autres comme un dé à 6 faces mais seul son utilisateur sait qu’il obtiendra par exemple à chaque essai le chiffre 4. Si l’utilisateur se trouve dans le rêve d’un autre, il est impossible que dans ce rêve il obtienne le chiffre4 car la personne qui rêve ne sait pas que le dé est pipé… Idem pour le pion d’échec, qui a été physiquement modifié dans la réalité et dont l’aspect sera tenu au secret.

    Pour revenir à la toupie, elle est rien de plus normale, mais vu que c’était le rêve de Cobb, il a imaginé quee cette toupie ne tombe jamais dans le rêve…dans son rêve uniquement. A partir de ce moment, il a convaincu Mall que sa vie n’était pas réalité par le biais de cette toupie.

    Est il possible que la toupie reste en équilibre dans le rêve d’un autre?…Je dirai que non, mais vu que c’est un as des labyrinthes, il n’a aucun mal de discerner le vrai du rêve…

  84. JokerDreizen dit :

    C’est la première interprétation à laquelle j’avais pensé : Cobb reste dans les limbes et se prend au jeu au jeu de cet endroit bourré de subconscient brut. Il finit par se laisser submerger par son subconscient et ses « beaux rêves », donc un super Happy end comme IL l’attendait. Finalement, à la fin, il ne regarde pas ce que va faire la toupie, car on peut penser qu’il se fiche du résultat : Ici, il est heureux. (sans compter le fait que le totem n’est pas sûr à 100%)

  85. BHZD dit :

    Je vais essayer de d’expliquer au mieux mes idées et mes questions cependant j’ai lu toute les théories et pas mal d’idées se rejoignent et s’opposent. Cependant,

    Dans cette théorie :

    Je rejoins l’idée d’Anabel185 :

    Ariane est peut être le totem « humain » un « ange gardien » ou un guide pour Cobb car à chaque apparition de Mall, Ariane essaye plus ou moins de le raisonner.
    Si on continue dans cette voie :
    – Ariane crée Paris à son image, Cobb rêve avec elle et la rappel à l’ordre sur les choses à faire et à ne pas faire ce qui permet à Cobb de faire la différence entre le « rêve conscient » et le subconscient..
    - Ariane ferme les miroirs et ils se retrouvent sur le fameux pont « souvenir » (malheureusement je ne connais pas le nom de ce pont… =D). Ariane explique qu’elle prends souvent ce pont… Mais à ce moment là Cobb se souvient mais prévient toujours Ariane de ne pas utiliser des souvenirs et c’est là que ça se complique car Mall apparait pour tuer Ariane. Cobb crie et se débat de ses projections pour essayer de faire quelque chose… Cependant cela reste un rêve… Pourquoi crie-t-il ? Cobb sait pertinemment que quand un rêveur meurt il revient au niveau supérieur… Vous me direz que c’est parce qu’il fait une projection de Mall et qu’elle intervient à chaque fois qu’il rêve… Tout est censé se passer dans l’esprit d’Ariane, mais est-ce vraiment le cas ? Ariane n’a-t-elle pas testée Cobb sur son discernement entre conscience et inconscience…
    - Si on reste sur Ariane, Ariane fait référence à la mythologie grecque et le fameux fil d’Ariane qui permet à Thésée de sortir du labyrinthe du Minotaure… (Pour info, j’ai déjà vue l’idée dans l’un des commentaires ou sur un article sur Inception il me semble…) Le labyrinthe est un élément clé du film, Ariane serait-elle vraiment un gardien ou un guide qui permet à Cobb de rêver consciemment et non pas inconsciemment ?
    De plus, Cobb explique à Arianne, qu’un Extracteur ne doit avoir aucune information sur le labyrinthe construit par un Architecte pour éviter toute projection de l’Extracteur et ainsi influencer le rêve… Mais l’Architecte est Ariane, a-t-elle construit les niveaux pour que Cobb reviennent à la réalité?…
    - Une information importante aurait pu être exploitée mais je l’a contre-dit directement, Cobb et son équipe sont les seules extracteurs qu’on voit dans le film.. Quand Cobb recrute Ariane, il lui explique le « job » n’est pas très légale.. Cobb rêve-t-il encore ? Son expérience sur les rêves avec Mall lui a permis d’en faire un métier « rêvé »… Cependant, dans l’entre de Yussuf, nous voyons d’autres rêveurs et il y a l’entrainement psychique de Fisher Jr qui montre que c’est un vrai métier développé…
    - De plus, l’exploitation des rêves que Cobb fait est important. Quand il test le sédatif de Yussuf pour la première fois, Cobb rêve de Mall et du moment du train il me semble.. C’est le niveau des limbes normalement ça peut être un niveau encore inférieur…
    De plus quand il se passe de l’eau par la figure juste après, il me semble mais je suis pas sûr que dans le miroir il aperçoit Mall à la fenêtre de l’Hôtel (avant son suicide). Puis il essaye de faire tourner la toupie qui tombe de l’évier. Est-ce un souvenir (dans la réalité) où encore un rêve inconscient ? A méditer…
    En parlant de cette toupie et des objets totems. Ariane se crée une pièce des Échec, pourquoi une telle pièce ? Elle ne s’en sers qu’une fois après la création même à des niveaux très inférieurs (par exemple, les limbes…). Pour elle tout est très clair dans les rêves..
    Je rejoins l’un des commentaires qui dit que Cobb utilise le totem de sa femme. Pourtant le rôle du totem est de confirmé la réalité ou le rêve pour le rêveur lui même. Le totem est donc personnel et Cobb utilise celui de Mall, rêve-t-il encore ? La toupie tombe-t-elle à chaque fois pour confirmer une réalité alors que Cobb est dans les Limbes et qu’il s’invente cette réalité ?
    Mon idée est que tout se passe dans un « rêve général » de Cobb.
    Et mon point de vue commence à être long, je vais finir par ce qui vient… Quand Cobb « retrouve » Saito dans les limbes, Cobb sait qu’il doit lui dire quelque chose mais ne se souvient pas. Saito lui rappelle le contrat. Il a quand même vécu toute une vie rêvé dans les limbes… Saito aurait-du perdre la « raison » personnellement.
    Pour finir, le vieux Saito se souvient de la toupie. Le seul moment où il voie la toupie (il me semble), c’est chez Yussuf, quand Cobb la fait tomber de l’évier… Un moment qui doit être normalement réel pour Cobb…
    (Cependant pour me contredire, l’esprit de Saito peut se souvenir de la toupie donc il s’en souvient dans les Limbes…)

    Ça mérite encore réflexion et le sujet pourra être approfondie lors de la sortie en DVD et Blu-Ray…etc

    • Mandrag0re dit :

      Je confirme avoir demandé : qui est le Minotaure dans cette histoire ?
      Ariane est très importante pour Cobb puisqu’elle va l’accompagner tout au long des rêves… et je penche pour la version « Mon idée est que tout se passe dans un « rêve général » de Cobb ».
      Le film commence dans un rêve et tout semble être une suite de rêves… Cobb effectivement cherche à retrouver ses enfants.
      Extrapolons : Cobb a vécu le suicide de sa femme, il tombe dans une dépression… alors commence le « cauchemar » plus que « les rêves »…
      Quant à l’anneau symbole d’éternité chez les égyptiens, il rejoint cette idée de cercle vicieux « les limbes » dans lequel Cobb est tombé et dont il ne peut revenir.
      Ce film à multiples interprétations puisqu’à plusieurs niveaux de lecture :
      Soit vous restez dans le decriptage des différents niveaux et chercher une (des) explications rationnelle(s) des évènements et une (des) interprétation(s) psychologique(s) des personnages,
      Soit vous tomber dans la métaphysique et tenter d’interpréter les symboles très nombreux dans ce film comme si le réalisateur avait voulu « réinventer » la mythologie…
      Le jeu en vaut la chandelle et peut vous amener à « réviser » vos classiques !

  86. hao88 dit :

    Le problème avec cette théorie, c’est que tu dis : « Dans la réalité, il reste dans le coma » Or il me semble qu’il explique à un moment qu’on se réveille de toute facon quand le temps de sommeil est écoulé , qu’on passe des années dans les limbes mais qu’on finit par se réveiller … En même temps, ca n’est pas arrivé non plus à Cobb et Mall, alors on ne sait pas trop.
     » Ils se tuent peut être avec le pistolet afin de revenir à la réalité, ce qui n’est théoriquement pas trop possible dans les limbes… » –> C’est ce que Cobb fait faire à Mall, je pense donc que c’est possible…

    • admin dit :

      en effet, je sais pas trop ce qui se passe si on reste dans les limbes… mais c’est possible qu’on se réveille juste à la fin de l’effet du sédatif ? C’est un des trucs dont je ne suis pas certain…
      Mais si il suffit d’attendre la fin du sédatif, alors pourquoi ils flippent tous d’être envoyés dans les limbes, et de se faire tuer dans les reves pcq ils ont peur d’y aller ?? Si ils sont surs de se réveiller, je comprends pas, à part ne pas avoir envie de faire un rêve de « 50 ans »…
      Pas clair tout ça en effet !

    • hop dit :

      la théorie de moon est blien expliquée mais ne tient pas à cause de cette notion de coma qui. Mais sinon elle est joliment présentée.

    • engine dit :

      La véritable difficulté pour sortir des limbes est de se rendre compte qu’on n’est aps dans la réalité. C’est pour ça qu’on a très peu de chances de s’en sortir, mais dès lors qu’on s’ne rend compte (exploit très compliqué), on s’en sort en se tuant.

  87. Marco dit :

    Au départ il a entre les mains une futur vie ds la réalité avec ses enfants et une vie dans le rêve avec sa femme.
    Durant le film, il se rend compte qu’il ne pourra surement pas revenir lorsqu’il est ds les limbes avec fisher, c’est son subconscient qui le lui dit à travers sa femme lorsqu’elle lui dit elle ne pourra pas la rejoindre (dans sa vie créée dans son propre rêve imaginaire).
    Dans la scène finale, saito effleure l’arme, on peut imaginer que saito l’a tué, pour une seule raison, il est avide de pouvoir, et c’est ce qu’il a eu au vu du lieu ou il se trouvait et ne voulait à aucun prix revenir à la dur réalité. Ceci est montré par la gueule qu’il faisait saito dans l’avion, styl il est trop dèg ^^ (encore un coup du subconscient! :-p)

    Donc notre léonadro a préféré sacrifier sa vie, dans un rêve avec sa femme, à son réel et profond rêve, retrouver enfin ses enfant et voir leurs visages.
    Oui, il est bien dans un rêve à la fin, imaginé non pas par sa conscience qui voulait redonner vie à sa femme mais par son subconscient qui n’est obsédé que par une seule chose…revoir ses enfants.
    c’est pour cela que durant la mission, les enfants apparaissent plus souvent que sa femme…

    bonne soirée ^^

  88. Puy dit :

    La musique de la fin du générique de fin nous donne peut-être la réponse…
    Vous avez remarqué que la musique de Piaf cloture ce générique, donc le rêve…

  89. Anabel185 dit :

    Pas mal mais quand même, quelques éléments ne me suffisent pas :

    _ le rêveur est en effet Cobb dans les limbes… Mais plusieurs choses ne collent pas : s’il est le rêveur, on peut imaginer qu’il voit ses enfants comme ils sont à la fin du film parce qu’il se projette une image d’eux telle qu’il aimerait les revoir, tenant compte du temps qui passe et cela est probable puisque lorsque Mall veut les lui montrer comme étant partie de la réalité dans les limbes, ils sont exactement pareils.

    _ puisque Cobb est le rêveur dans les limbes, Mall est une projection de son souvenir, il le dit d’ailleurs, affirmant que celle qu’il voit n’est plus assez proche de celle qu’il a perdu. Or, cette Mall est un résidu de sa femme donc il est normal qu’elle garde cette folie de refuser la réalité pour préférer les limbes. Son remord fait qu’il projette en cette image de Mall quelque chose qu’il aurait aimé être vrai, effaçant sa culpabilité, son chagrin à savoir que la réalité et ce qu’il a devant les yeux et non le monde qu’il prétend réel. La présence d’Ariane est ce qui le garde sain d’esprit pendant toute l’inception et là encore elle joue ce rôle, elle est peut-être une version humaine de totem pour lui.

    _ Le problème est que les incursions de souvenirs de Cobb dans le rêve qu’ils fabriquent pour Fisher, strate après strate, entrent et font qu’il y a deux rêveurs ! Une fois dans les limbes, ce n’est peut-être même plus Cobb le rêveur mais bien Mall car même morte, elle revit dans ce rêve à travers le souvenir que Cobb a gardé des limbes de Mall qu »ils ont créé ensemble.

    Pour en finir, je ne dis pas que la fin n’est pas encore un rêve de Cobb perdu dans ses propres limbes mais les arguments ne me suffisent pas. On pourrait penser que l’ensemble du film se déroule dans le monde du rêve, que Cobb est simplement perdu dans ses propres limbes après que Mall l’y ait laissé pour revenir à la réalité. Perdu, errant, Cobb s’invente un moyen de sortir de son cauchemar…

  90. Marie dit :

    Pour moi aussi cette théorie est la plus plausible. Le fait que les enfants soient toujours en train de faire les mêmes gestes, n’aient pas grandi et pas changé de vêtements en 2 ans nous fais évidemmant penser que la fin se situe dans les rêves. Une chose m’embête cependant : la bague de Cobb semble être son totem, il ne la porte que lorsqu’il rêve, or lors de la scène finale il ne porte pas la bague… Serait-ce dû au fait qu’il a enfin renoncé à Mall ?

    • admin dit :

      c’est intéressant… on peut en effet dire que le fait qu’il n’ait plus sa bague, meme si il reve, est bien pcq il a renoncé à Mall. Il va de l’avant. La symbolique de la bague / alliance collerait bien à ceci en plus !

      pour les enfants, ils sont en fait bien différents, mais la similitude volontaire de nolan est troublante et pour moi cela signifie bien qu’il les rêve en les ayant fait grandir dans sa tête… mais comme il ne les a pas revus depuis 2 ans, il fait avec ses souvenirs, donc ils sont très ressemblants.

  91. Kenza dit :

    Alors là, franchement, chapeau bas, je n’avais pas du tout pensé à cette interprétation et franchement elle tient debout !De toutes celles que j’ai lu sur ce site c’est celle qui me convient le mieux.Et puis je trouve la fin très belle: Cobb ne se pose plus la question du rêve ou de la réalité, il est au delà, il a trouver sa réalité et c’est tout ce qui compte désormais. Une belle leçon de vie je trouve…
    Merci à moon-reunion pour cette belle interprétation

  92. Abyssin dit :

    À ces 2 moments Mal n’est pas morte, c’est normal qu’il ai son alliance.
    J’étais certain que la fin était un rêve avant de tomber sur cette démonstration il y a 5 minutes mais il n’y a plus de doute… J’aurais préféré une fin moins rose dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>